APPEL À L’ACTION URGENTE POUR LA FIN DES MASSACRES À BENI

Mise en ligne le 15 avril, 21 à 22:29


La région de Beni a basculé dans la violence avec le kidnapping des trois prêtres catholiques de la Paroisse Notre Dame de Mbau le 19 Octobre 2012. Ils n’ont jamais été retrouvés. La situation s’était empirée à partir d’octobre 2014 quand les populations civiles ont commencé à être systématiquement tuées avec des machettes et autres types d’armes blanches. Les cas de kidnapping de masse se sont multipliés. Les villages sont méthodiquement incendiés. Le bilan global avoisine le chiffre de 5000 civils tués. Une vingtaine de villages ont disparu de la carte géographique de la RDC. Des milliers d’hectares des champs et fermes agricoles ont été délaissés. Des milliers des personnes sont devenus des déplacés et réfugiés de guerre. Derrière chaque victime, c’est toute une famille brisée, un avenir disloqué et un État effondré.

Les massacres répétés et l’insécurité persistante traduisent l’incapacité des institutions congolaises et des Nations-Unies à rétablir la paix. Plusieurs massacres ont été perpétrés proches des grandes bases militaires de la Mission de Nations Unies pour la Paix (MONUSCO) et des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

L’inaction de la MONUSCO pendant les massacres malgré des alertes envoyées et l’inefficacité des différentes opérations des FARDC laissent sans paroles. Les stratégies nationales et internationales (si elles existent) de l’instauration de la paix et la justice dans cette région ont simplement échoué. Avec leurs 7années d’expérience meurtrière, les égorgeurs de Beni n’ont pas une identité connue, ils n’ont pas de revendications. Pourtant ils opèrent fréquemment dans un territoire bien déterminé.

Les signataires de cette déclaration recommandent ce qui suit :

Au président de la République, Monsieur Felix Tshisekedi :

De concrétiser ses promesses électorales de mettre fin aux massacres à Beni et à l’insécurité grandissante dans l’Est du pays. Les promesses du chef de l’État ont été renouvelées à travers ses divers discours sur l’état de la Nation et ses rencontres avec les Congolais. Nous lui demandons d’organiser l’armée et tous les services de la défense nationale (y compris les services de renseignements) pour que les égorgeurs de Beni soient connus et qu’ils soient poussés à la défaite. Qu’il exerce son leadership au sein de l’Union Africaine pour qu’une collaboration spéciale sur la question de la Paix à Beni soit trouvée. D’inscrire l’évaluation des questions sécuritaires dans l’Est du pays au conseil des ministres.

Au Premier ministre, Monsieur Sama Lukonde et son gouvernement :

De tout mettre en œuvre pour aligner la question sécuritaire dans les priorités du nouveau gouvernement. De s’assurer que les conditions logistiques et matérielles des militaires et des policiers congolais soient améliorées. D’assurer la mise en œuvre des décisions qui seront prises sur la question sécuritaire à l’est de la RDC.

Au Parlement :

D’accompagner les actions du gouvernement et de la défense pour une effectivité et une efficacité des opérations pour la paix. De voter une loi mémorielle déclarant le 23 novembre comme la journée de la mémoire « Ukumbusho », reconnaissant les millions des victimes des conflits armés en RDC et annonçant un Tribunal international pour la RDC. De faire le contrôle parlementaire des fonds alloués aux opérations militaires dans l’est du pays.

À la Mission des Nations Unies au Congo :

Depuis deux ans nous demandons à la MONUSCO de réactiver la brigade d’intervention (FIB) pour sécuriser les zones occupées et de focaliser ses efforts sur ses fonctions militaires et sécuritaires en transférant aux autres organisations locales et internationales ses autres services qui font d’elle une grosse et lourde organisation budgétivore.

Malgré nos insistantes demandes et propositions claires, la MONUSCO reste incapable d’agir  pour la paix. Ainsi devenue inutile, elle devra se retirer du territoire congolais pour que soient envisager d’autres mécanismes de protection des civils.

À tous les acteurs de s’impliquer activement afin de libérer les militantes et militants arrêtés arbitrairement lors de diverses manifestations tenues dans la région de Beni. Lutter pour la paix n’est pas un crime ; ils doivent être libérés de la prison de Beni.

Les signatures

  1. Lutte pour le Changement LUCHA/RDC
  2. La Nouvelle Dynamique de la société civile en RDC, NDSCI
  3. Engagement citoyen pour le changement « ECCHA/RDC »
  4. Tournons la Page-RDC,
  5. Mouvement Citoyen Vigilance Citoyenne « VICI »
  6. Mouvement Citoyen Collectif 2016 du martyr Rossy Tshimanga
  7. Mouvement Citoyen EKOKI RDC,
  8. Mouvement Citoyen Biso Peuple RDC
  9. Forum citoyen
  10. 10.Mouvement des jeunes laïcs et interconfessionnels pour le changement « MJLIC »
  11. 11.Synergie Bilenge
  12. 12.Mouvement citoyen la voix du peuple,
  13. 13.It’s now Asbl,
  14. 14.Mouvement des Panafricanistes pour la Libération du Congo et de l’Afrique (MPLCA);
  15. 15.Convention pour le Panafricanisme et le progrès (CPP) ;
  16. 16.Congo Ubuntu.
  17. 17.Collectif de la Jeunesse Consciente de la République Démocratique du Congo en sigle COJEC-RDC,
  18. 18.Jeunesse Congolaise pour la non-violence en sigle JCNV
  19. 19.Rassemblement pour l’éducation, l’entrepreneuriat et environnement des jeunes REEEJ en sigle,
  20. 20.Club des jeunes pour le Développement CJD en sigle
  21. 21.Vision Commune pour le Développement VCD,
  22. 22.Dynamique des jeunes pour le Développement Intégrale DJDI en sigle,
  23. 23.Jeunesse de l’église Lumière du Saint Esprit Paroisse Tshiboko,
  24. 24.Action pour le Développement Intégrale et durable de la jeunesse en sigle ADIDJ,
  25. 25.Association des Jeunes Entrepreneurs AJE,
  26. 26.Union pour le Réveil des Jeunes Chrétien pour le Développement en sigle URJCD
  27. 27.Centre pour les droits de l’Homme et droit humanitaire, Kasaï-Oriental « CDH/Kor »,
  28. 28.Centre pour la recherche, la promotion des droits de l’Homme. « CRPDH »,
  29. 29.Save our souls Afrique « S.O.S Afrique .
  30. 30.Le mouvement citoyen La voix du peuple actif dans le haut-Katanga a donné aussi son approbation.
  31. 31.Centre d’Autopromotion de La Femme et de l’Enfant, CAFEN
  32. 32.La Dignité Humaine, DH
  33. 33.Commission Diocésain Justice et Paix, CDJP-Kenge
  34. 34.Assistance Tous Azimuts, ATAZ
  35. 35.Communauté des Amis de la Nature et de la Culture
  36. 36.Bunkete
  37. 37.Association pour la promotion de la Femme et Enfants Vulnérables APROFEV
  38. 38.Sansa Bana
  39. 39.ASEARO
  40. 40.Centre des Jeunes Bomoto
  41. 41.Ligue Nationale Paysanne des Droits de l’Homme (LINAPEDHO )
  42. 42.ESPOIR ONGDH,
  43. 43.Fédération Lualaba en Éveil (FLE)
  44. 44.AAST, Action d’aides aux survivants de la torture
  45. 45. ARD : Actions Rapides pour le Développement
  46. 46.AIDEF : Association Internationale pour les Droits de l’Enfant et de la Femme
  47. 47.ACAT : Action des chrétiens pour l’abolition de la torture
  48. 48.AFDI, Association des femmes pour le développement intégral
  49. 49.AFEDEPE : Actions des femmes pour le développement et  la promotion de l’enfant
  50. 50.ASADHO, Association Africaine de défense des Droits de l’Homme, section du Haut Katanga
  51. 51.ASDEF, Association pour la santé et développement de l’enfant et la femme
  52. 52.CAREO : Centre des abonnés et de réintégration des  enfants orphelins
  53. 53.CEIPDHO: Centre International de Promotion de Développement et des Droits de l’Homme
  54. 54.DJEC : Débout jeunesse congolaise (Mouvement citoyen)
  55. 55.ECOSOV : Espoir des compagnons  au soir de la vie
  56. 56.FAR : Femme d’action pour le réveil
  57. 57.ICFPDH: Institut congolais de formation et d’alphabétisation pour la promotion des droits de l’homme
  58. 58.INAFDH : Ligue pour la zone Afrique des enfants et écoliers
  59. 59.HR : Human rescue
  60. 60.LAVOS : la voix du savoir
  61. 61.LIBERTAS
  62. 62.LIDDM : Ligue des droits des malades
  63. 63.JUSTICIA Asbl
  64. 64.Les Amis d’OBAMA
  65. 65.MEEDAF : Mobilisation, encadrement, écologie et défense des droits humains par les amis des familles démunies
  66. 66.MM : Mama ni Mama
  67. 67.NDS: Nouvelle Dynamique Syndicale
  68. 68.OPF:  Organisation pour la promotion de la femme
  69. 69.PADHOLIK : Plateforme des Organisations des Droits de l’Homme de Likasi
  70. 70.PSF : Psychologues sans frontières
  71. 71.SOIF: Synergie des organisations et initiatives féminines
  72. 72.RCH : Réseau des communicateurs humanitaires
  73. 73.REFEDECO : Regroupement des femmes pour le Développement communautaire
  74. 74.Justicia ASBL coordination du Lualaba
  75. 75.Club des amis du droit du Congo, CAD
  76. 76.Ukumbusho
  77. 77.Umuntu asbl
  78. 78.SOFEPADI,
  79. 79.CONVENTION POUR LE RESPECT DE DROIT DE L’HOMME « CRDH »
  80. 80.CONSEIL COMMUNALE DE LA JEUNESSE, « CCJ »
  81. 81.SOCIÉTÉ CIVILE OICHA

Youtube


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /nfs/c06/h07/mnt/155100/domains/luchacongo.org/html/wp-content/themes/lucha relook final/include-autre-menu.php on line 31

Retrouver la LUCHA sur

Contactez-nous

Nous organisons & mobilisons les Congolais(es) à la base pour défendre nos droits & notre dignité, dans la non-violence.


Nous (re)joindre :

  • 📞Wtsp +243 974233390

  • Mail : lucha.rdc@gmail.com

  • Mail : info@luchacongo.com

  • www.facebook.com/lucha.rdcongo

  • Twitter : @luchaRDC

    Copyright (c) 2017 lucha All Rights Reserved.