LUCHA

Actualités


SOIREE GALA AMNESTY INTERNATIONAL : MOT DE LUCHA


Publié le : 2 juillet, 2019 à 22:54 | |


Je suis très ému par vos forts applaudissements de ce soir ! Et Merci Cécile pour cette introduction :

Quel plaisir de me retrouver ce soir dans cette communauté des valeurs, celle qui croit dans un monde juste, respectueux des droits et des libertés. Ce soir est aussi un moment pour ne pas oublier…

Nous penserons aussi à ceux et celles d’entre nous qui souffrent du poids des gouvernements répressifs du Myanmar au Zimbabwe, de Hong Kong à Kinshasa. Notre solidarité compte pour eux… Je le dis par expérience et c’est ici pour moi l’occasion de remercier Amnesty international pour son combat de défense et de promotion des droits de l’homme dans le monde et pour son acharnement à défendre ceux et celles qui sont privés de liberté comme cela a été le cas pour mes collègues de la Lucha et moi-même lors de nos longs mois de détention injuste.

La LUCHA qui signifie Lutte pour le Changement est un mouvement citoyen non partisan créé en 2012 en République Démocratique du Congo dans la ville de Goma (à l’Est du pays), pendant que la région était plongée dans la violence et les conflits des groupes armés. Durant des années, dans cette région, la violence était le seul moyen d’expression pour faire valoir ses droits et ses revendications. Cependant, les militants de la LUCHA avaient pris la ferme décision de fonder leur action sur la non-violence active. Pour nous, la non-violence est l’arme la plus forte qui existe au monde pour contraindre les gouvernements à la redevabilité.

La LUCHA milite avec acharnement pour la justice sociale et la dignité humaine. Les militants de la LUCHA croient à un Congo Nouveau, uni, fort, libre et prospère au cœur de l’Afrique. Un pays dans lequel les libertés publiques sont garanties, et où les droits humains sont respectés, l’État de droit est effectif et la démocratie est vibrante. Voilà ce qui nous motive pour mener cette lutte avec fierté et dignité, en toute indépendance et sans aucune ambition de conquérir le pouvoir.

Ce combat, nous l’avons mené dans un système politique hostile qui nous a obligés à prendre des risques énormes et exige un courage exceptionnel. Nous avons été intimidés, harcelés, arrêtés, torturés, condamnés injustement, et certains d’entre nous ont même payé de leur vie leur engagement, à l’instar de notre camarade LUC NKULULA, brulé vif dans sa maison lors d’un incendie criminel à Goma le 10 juin 2018.

Mais cela ne nous a point découragés car nous sommes très attachés à la cause de notre pays et nous sommes conscients qu’il appartient aux seuls fils et filles du Congo et à personne d’autre d’accomplir le destin de cette grande Nation, quel que soit le prix à payer.

Depuis 2015, nous avons organisé des centaines d’actions directes non violentes, des campagnes de plaidoyer partout dans le monde et des sensibilisations citoyennes autour du processus électoral. Grace à nos efforts, et ceux d’autres acteurs des forces vives du pays et de la communauté internationale, la RDC a organisé des élections générales le 30 décembre 2018 qui ont ouvert la porte de l’alternance au pouvoir, même si elle reste imparfaite.

Mon propos est un témoignage du rôle que nous pouvons jouer ensemble pour pousser au changement même des gouvernements extrêmes, répressifs, malgré la précarité dans laquelle nous militons bien souvent. C’est un message pour vous dire de ne pas arrêter de lutter et de montrer votre solidarité.

Je vous en remercie et je remercie Amnesty International de m’avoir donné la parole.


Paris, 02 juillet 2019 ;

Bienvenu MATUMO, Militant,

 


A lire aussi...




Restez connecté