Warning: Use of undefined constant just_register_widgets - assumed 'just_register_widgets' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /nfs/c06/h07/mnt/155100/domains/luchacongo.org/html/wp-content/plugins/ninja-embed-plugin/ninja_embed_plugin.php on line 226
:: La LUCHA vous souhaite a bienvenue sur son site web :: POINT DE PRESSE DE LA LUCHA-BUTEMBO PORTANT l’OUVERTURE URGENTE DES AUDIENCES PUBLIQUES. – La Lucha – Lutte pour le changement, un mouvement citoyen des jeunes Congolais

POINT DE PRESSE DE LA LUCHA-BUTEMBO PORTANT l’OUVERTURE URGENTE DES AUDIENCES PUBLIQUES.

Mise en ligne le 24 juin, 20 à 23:12


LE MILITANTISME N’EST PAS UN CRIME ; LES AUTEURS DE ACTES DES TORTURE DES MILITANTS DE LA LUCHA EN DATE DU 14/2/2020 DOIVENT ETRE PUNIS.

Pour l’intérêt suprême de la Nation l’article 23 de la constitution stipule : « Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit implique la liberté d’exprimer ses opinions ou ses convictions, notamment par la parole, l’écrit et l’image… »

Nous, Lucha section de Butembo après avoir saisi l’autorité urbaine à propos de la plainte du 19/02/2020 déposée à l’auditorat militaire garnison de Beni, détachement de Butembo, à charge du Policier capitaine BLAISE (non autrement identifié) en complicité d’avec ses éléments collègues tous de la GMI pour torture, coups et blessures volontaires, extorsion fait prévu tout puni par la loi pénale congolaise, lui exposant la nécessité de l’organisation des audiences publiques afin d’assoir un Etat de droit en RDC, pour que justice soit rendu aux militants de Lucha et pour n’est pas consacré l’impunité en règle suite aux actes barbares que la PNC Ville de Butembo pour avoir manifesté pacifiquement tel que le consacre notre constitution à son article 26 de notre constitution de RDC, sans armes réclamant la sécurité à corps et à cris dans la région de Beni pour une paix durable, voici 4 mois qu’aucune suite favorable ne soit réservée. «  « Tous les congolais ont droit à la paix et à la sécurité tant sur le plan national qu’international…» stipule l’article 52 de la constitution

Et si la Police est là pour toujours vouloir ôter la vie à des paisibles populations, bien au contraire, elle doit savoir qu’elle est là pour la protection des personnes et leurs biens et que cela ne soit pas un slogan, mais plutôt doit être mis en application.

L’article 19 de la constitution dit  « …Toute personne a droit à ce que sa cause soit attendue dans un délai raisonnable par le juge compétent » Art 16 « La personne humaine est sacrée………….. »

Hors, l’autorité urbaine, nous avait certifié que toutes les batteries seraient mises en contribution pour la tenue desdites audiences au cours d’un entretien nous accordé pour ce fait. Ce qui frise est qu’un silence perdure et nous craignons que cela soit jetée dans les oubliettes comme c’est devenu coutumes dans ce pays ou quelques fois ceux qui sont sensés protéger la population semblent la négliger.

Tenez, la constitution à son article 183 stipule que « La police est apolitique……………… » et l’article 28 de la même constitution de renchérir « Nul n’est tenu d’exécuter un ordre manifestement illégal… » Nous, LUCHA section de Butembo nous rappelons à l’opinions nationale qu’on ne tue pas le peuple qu’on veut gouverner. La LUCHA est toujours victime de sa bonne foie en jouant un rôle interpellateur des autorités, leur rappelant ceux dont la population à besoin.

Le militant OBADI de la section de BENI avait été tué par la Police Nationale Congolaise alors qu’il luttait contre l’insécurité devenue monnaie courante à Beni, FREDDY, militant toujours de la LUCHA section de Beni à été également tué par les mêmes éléments à Beni pour la même cause, ou le procès est en cours pour ce dernier dans la ville de Beni.

A Butembo, les militants de la Lucha avaient été flagellés comme des serpents, d’où à travers ce point de presse, nous réclamons la tenue urgente des audiences publiques pour afin connaitre les auteurs et co-auteurs intellectuels de ces actes ignobles telles que promis par l’autorité urbaine et renchéri par le commandant ville de la Police.

Comme cela se passe à Beni pour notre militant FREDDY, nous exigeons que les audiences promis par ce dernier (Autorité Urbaine) soient fixées afin de montrer que nul n’est au dessus de la loi pour éviter une justice discriminatoire ou certains subissent la rigueur de la loi et d’autres épargnés. Le temps de la dictature est révolue où certaines autorités s’érigeaient en roi tyran et aux intouchables de part leur positionnement politique.

La LUCHA section de Butembo rappelle aux autorités de la ville de Butembo que la lutte que mène celle-ci concerne tout le monde même eux pour que ce Congo change et ne doivent jamais se transformer en ennemis sous prétexte et dans le souci de protéger et conserver leurs pouvoirs aux détriments et en piétinant les intérêts de la population.

La Lucha s’inscrit en fond pour voir ces audiences commencer et aboutir.

En outres, tous les biens extorqués par les policiers en date du 14/02/2020 aux militants de la Lucha se résumant en ces termes : destruction de l’emblème de la République, « 2 smart phones, marque TECHNO POUVOIR 3 et une somme d’argent exprimée à 7000Fc du militant MIREMBE TSONGO et KABAMBI JIREH » doivent être restitués. Nous sommes fatigués pour compter les morts du jour au jour car tout ce que la police montre à la face de la population c’est la mort au devant à lieu et place de la sécurité. Les actes posés en date du 19/02/2020 est une preuve éloquente qui ne cache plus leur intention manifeste pour le dire.

Que le commandant chargé des opérations ainsi que la troupe qu’il conduisait soient auditionnés par ce qu’ils sont déjà aux arrêts selon les dire de certaines autorités pour connaitre réellement le vrai motif de leur opération macabre face aux militants de la LUCHA qui ne faisaient que ce qui leur est reconnu par la constitution de la RDC, une marche pourtant pacifique.

Pour la LUCHA section de Butembo,

Cellule de Communication


Youtube


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /nfs/c06/h07/mnt/155100/domains/luchacongo.org/html/wp-content/themes/lucha relook final/include-autre-menu.php on line 31

Retrouver la LUCHA sur

Contactez-nous

Nous organisons & mobilisons les Congolais(es) à la base pour défendre nos droits & notre dignité, dans la non-violence.


Nous (re)joindre :

  • 📞Wtsp +243 974233390

  • Mail : lucha.rdc@gmail.com

  • Mail : info@luchacongo.com

  • www.facebook.com/lucha.rdcongo

  • Twitter : @luchaRDC

Copyright (c) 2017 lucha All Rights Reserved.