8 15 juillet – Lettre à Fred Bauma

Lettre d’un activist de la LUCHA  à FRED BAUMA

Fred bauma a la prison Makala

Fred bauma a la prison Makala (juillet 2015)

Lettre à Fred Bauma

Cher Fred Bauma‬, voici maintenant quatre mois que tu croupis dans les geôles des prisons à la conquête de la dignité et de la justice sociale du peuple congolais.

Très cher, si je savais que tu passérais tout ce temps en prison, je t’aurais peut être invité à un dîner ou en défaut, te préparer un peu de sambaza en guise de provision. Je voudrais par là te signifier, mon cher que, je me sens coupable de n’avoir pas été en mesure de te libérer, alors qu’il est naturellement de mon devoir de le faire.

A cette occasion je voudrais aussi t’informer cher Fred Bauma qu’ils sont si nombreux, ceux là qui travaillent et se battent sans relâche pour ta libération. Mon cher camarade de lutte, l’entrée dans l’histoire salit nécessairement avant de purifier. Ensemble, nous avons pris le risque; celui de libérer notre pays du joug des méchants qui tiennent à domestiquer la patrie de Lumumba dans l’opprobre. Ils se servent de la répression pour tuer en plein air ou en petit feu toute personne brandissant les valeurs démocratiques. Ce risque là nous l’avons pris, et malheureusement ce toi qui en paye le prix. Rappelle-toi mon ami que si nous nous sommes connus, c’est aussi grace à la LUCHA, la lutte que nous avons décidé de mener ensemble.

Aujourd’hui tes ravisseurs font la fête d’avoir écarté des éléments gênants. C’est maintenant sur Fred Bauma et Yves Makwambala (ton compagnon de lutte) que pèsent tous les maux de la RDC  ‬(Terrorisme, attentat à la vie du…).

Tout de même, je me réjouis aussi du fait que la liberté commence à bousculer les tyrans. Si tu savais combien tu es admirable. Ta résistance face au choc le plus cruel de notre temps devient ainsi source d’inspiration, du courage et d’engagement pour des millions des jeunes gens qui entendent désormais ton nom et celui de Yves comme un chant de cantique de lutte. La lutte est longue et s’avère ardente. Ton sort est le notre, mais la force de la liberté triomphera.

La puissance de la jeunesse ne cesse de monter matin, midi et soir. La stratégie reste la même: la Non Violence.

 
Cher Fred, si nous avons pris l’engagement de changer le destin de la RDC, c’est parce que nous avons compris que notre histoire ne peut être écrite par nous même. Ainsi sommes-nous en mesure d’en assumer les conséquence: la lutte s’assume. Le pays te sera reconnaissant et ta progéniture étudiera cela aux bancs de l’école. Et ce temps là les couleurs de notre république auront tout à fait changé.

A tes bourreaux je n’ai qu’un seul message: « on ne tari pas une source d’eau par un simple coup de pied ».
Ainsi très cher, notre vision, celle de construire une nation digne, et juste doit se poursuivre.

Nous exigeons l’existence d’un Congo Nouveau , c’est possible. Ils sont nombreux à avoir subit l’humiliation pour forger leurs nations: c’est le cas de Lumumba, Mandela et beaucoup d’autres que tu connais. Entre nous je te rappelle cher Fred que l' »Amour le plus noble consiste à donner sa vie pour sauver sa nation « .

A ce jour où les nouvelles provinces voient les jour, je plante pour toi un arbre en province de l’Ituri, un arbre d’environnement, de regénérescence, de bonne gouvernance, prospérité et d’espoir pour la jeunesse congolaise. Alors se fruits seront consommés par les dignes fils du pays et pour le bien être commun. 

Très cher Fred, comme tous les Luchéens et Luchéennes, je partage les douleurs et les peines que tu ressens. 

A la jeunesse je rappelle une chose: »on a toujours raison de se révolter lorsque c’est la seule manière de redevenir humain « .

Fred Bauma et Yves Makwambala, vous faites la fierté de notre pays; la #RDC vous restera reconnaissante pour toujours.

A très bientôt très cher Fred Bauma

Que la lutte continue

Bunia le 15/07/2015

sé KAGHULALO KAMBALE Miel

Kaghulalao Kambale fait l'art pour la liberation de Fred Bauma

Kaghulalao Kambale, Militant de la Lucha