LUCHA

Actualités


MEMORENDUM ADRESSE AUX DEPUTES PROVINCIAUX DE LA TSHOPO.


Publié le : 9 avril, 2019 à 00:03 | |


Honorable députés,

Au premier abord, le Mouvement Citoyen « Lutte pour le Changement », LUCHA en sigle, section de Kisangani et d’autres organisations citoyennes vous adressent leurs félicitations pour avoir été bénéficiaires de la confiance de la population par le truchement des élections organisées en décembre dernier.

A la veille des élections du Gouverneur et Vice-gouverneur de la Province, nous tenons à vous rappeler les attentes quant aux aspirations profondes de la population par rapport à la mission et au rôle combien déterminant que vous devez jouer pour le décollage de la Tshopo.

Chers députés, nul n’ignore que la Province de la Tshopo issue du démembrement territorial de 2015 peine à décoller à cause de la mauvaise gouvernance accrue de ses Institutions politiques. Le rôle nocif qu’ont joué vos prédécesseurs, députés provinciaux a laissé un goût amer dans le chef des Tshopolais. Ces derniers se sont dangereusement distingués dans la corruption, la complaisance, la concussion, le favoritisme, le tribalisme…tant dans la désignation des Gouverneurs et Vice-gouverneurs que dans le contrôle parlementaire de l’action gouvernementale. Ce qui leur a valu (pour la plus part entre eux) une sanction négative du peuple lors du dernier scrutin.

Soucieuse du changement positif de sa situation, la population tshopolaise a jeté son dévolu sur vous pour remédier à cette situation devenue chronique, voir conjoncturelle, et mettre enfin la province sur les bonnes bases en vue de son décollage tant attendu jusqu’à ce jour.

Chers honorables, c’est ici le lieu de vous rappeler que, la plus part de vos prédécesseurs n’ont pas été reconduits puisqu’ils avaient failli à leur mission en tournant le dos au peuple et s’inscrivant dans une quête effrénée et incivique des intérêts mesquins.

Eu égard à ce qui précède, la Lucha Kisangani et les organisations citoyennes soeurs ont résolu, comme dans la lettre ouverte vous adressée en date du 1er mars 2019, de vous interpeller sur la nécessité d’opérer un choix judicieux du futur Gouverneur et Vice-gouverneur de la Tshopo. Ce choix doit se faire sans injonction aucune d’une autorité quelconque, morale ou physique soit-elle.

Ainsi, la Lucha et ses organisations soeurs vous proposent un portait du futur Gouverneur et Vice-gouverneur qui doit:

  • Avoir une expérience avérée dans la gestion de la Res publica pour générer le développement tant attendu à travers l’accès aux services sociaux de base ;
  • Avoir une parfaite maîtrise de la province de la Tshopo dans ses dimensions culturelles, sécuritaires et socio-économiques afin d’apporter des solutions idoines aux maux qui la gangrènent ;
  • Avoir la compétence nécessaire, une vision claire et ambitieuse, un sens élevé de l’amour de la province ;
  • Être rompu à la bonne gouvernance et à la lutte contre la corruption. Ceci implique qu’il doit faire preuve d’une intégrité morale, et d’une capacité de sanctionner les anti-valeurs érigées en loi dans le fonctionnement des institutions politiques provinciales ;
  • Avoir une volonté politique manifeste de promouvoir et de garantir les droits et libertés fondamentaux ;
  • S’inscrire dans la logique de la rupture avec la mégalomanie et la gabegie financière qui ont caractérisé jusqu’ici la gouvernance provinciale, transformant ainsi l’espoir des Tshopolais en désillusio ;
  • Être habile dans l’amélioration de climat des affaires pour attirer plus les investisseurs à même de contribuer au développement de la province.

Chers Honorables députés, alors que les rumeurs d’une corruption systématique par rapport à ces élections planent de plus en plus sur l’opinion publique, nous vous demandons vivement de ne pas vendre vos voix au vil prix d’argent sale que certains politiciens véreux vous proposeraient. Bien au contraire, nous vous exhortons à les dénoncer publiquement afin que la justice se saisisse de leurs cas. Agir en ce sens, vous honorerait encore plus et vous ferait gagner la confiance de la population qui vous a mandaté.

Honorables députés, au cas où le choix du peuple ne serait pas fait, la Lucha et les organisations alliées vous promettent de mener des actions pacifiques en coeur avec vos électeurs pour non seulement dénoncer le détournement de la volonté du souverain primaire, mais aussi et surtout tirer toutes les responsabilités à la hauteur de ce qui sera considéré comme une trahison de trop. Ce n’est une menace, mais plutôt l’exigence qui doit caractériser le peuple qui aspire au développement.

Fait à Kisangani, le 05 avril 2019

Pour la Cellule de Communication

Abed-négo ZACHARIE KINGOMBE

Militant

Cliquez ici pour télécharger le Memo


A lire aussi...




Restez connecté