LUCHA

Actualités


Mémorandum de la Lucha/Kisangani adressé au président de la République au sujet de la RN4


Publié le : 14 novembre, 2019 à 22:30 | |


Excellence Monsieur le Président de la République,

C’est avec respect, que la Lucha/kisangani vous joins en ce jour, pour vous transmettre la consternation des milliers des boyomaises et boyomais au sujet d’une forte dégradation de nos routes qui ne cesse d’enclaver la province de la Tshopo en général, la ville de Kinsangani en particulier.

Transformée aujourd’hui à un chemin de la croix, la route nationale N°4 qui relie Buta (bas-uelé), Kisangani (Tshopo), Bunia (Ituri) est dans un état de délabrement très avancé. Une route de si grande importance économique pour la province de la Tshopo et la RDC. Les gros bourbiers, les ravins, et la boue empêchent aux usagers de ce tronçon une circulation aisée.

Suite à cette situation critique, qui menace l’économie de la province de la Tshopo ainsi que les provinces voisines, entraînant des conséquences socio-economiques graves telles que:

  • pénurie et hausse des prix de certains produits de première nécessité sur le marché ;
  • conditions inhumaines de voyage entraînant certaines maladie virales et hydriques;
  • prolongement de séjour de voyage, environ 7 à 8 jours de Kisangani-Beni et /où Butembo.
  • la recrudescence des accidents, le dernier en date c’est celui de mardi 12/11 ou un bus de la compagnie DISSA a trébuché à environ 50KM de Nia-Nia à cause de la boue sur la route. Cette liste est loin d’être exhaustive monsieur le Président.

Pourtant, les services étatiques qui ont établi une vingtaine de barrages sur l’axe Kisangani-Bunia long d’environ 700 KM, continuent à percevoir les taxes. Dont celle du FONER qui avec tout amateurisme, ne cesse de travailler dans une lethargie sous un œil impuissant de nos autorités.

Monsieur le Président, cette situation qui devrait visiblement préoccuper au plus haut degré, le gouvernement de la République au vue de cette route nationale, est malheureusement un non-événement. Cette attitude frise une discrimination à l’endroit de la province de la Tshopo et des provinces voisines (Ituri et bas-uelé).

Eu égard ce qui précède, la Lucha vous convie à :

  • mettre en place des mesures urgentes d’aménagement de la RN4 tronçon Tshopo-Ituri, et Tshopo-Buta;
  • redynamiser la brigade de maintenance pour veiller à la praticabilité continue de cette route.

Monsieur le Président,

La Lucha attend de vous là réceptivité de son message et vous invite à faire du peuple congolais l’épicentre de votre action politique à travers votre capacité à résoudre les problèmes d’intérêt général. Celui soulevé dans ce mémorandum en constitue un.

Votre attitude déterminera la suite de notre démarche citoyenne.

A défaut d’une réponse positive, la Lucha/kisangani activera le processus du boycott fiscal car il est inadmissible que le contribuable continue à payer toutes les taxes y afférentes et que la route ne soit aménagée par le pouvoir public.

En attente d’une suite favorable à cette écume, nous vous prions d’agréer, monsieur le Président, nos inquiétudes patriotiques.

Fait à Kisangani, 14/11/2019

Pour la Lucha/Kisangani
Cellule de communication


Restez connecté