Mémorandum adressé à Madame le Gouverneur ai

Mise en ligne le 3 novembre, 21 à 14:07


« La LUCHA attends de vous plus de sérieux, d’engagement et d’empressement à l’exécution des travaux publics et la sécurité de la population ».

Nous, citoyens congolais, réunis au sein du Mouvement citoyen Lutte pour le Changement, en sigle « LUCHA », vous adressons ce présent mémorandum pour décrier (dire non à) l’exécution mitigée des travaux publics lancés à Mbujimayi qui ne respectent pas l’environnement et entraînent les érosions ; Exiger des explications claires et nettes sur les 14 Millions $ décaissés pour le projet de construction, modernisation et réhabilitation des infrastructures scolaires et sanitaires à Mbujimayi de deux écoles (Kalenda Mudishi et l’EP du 04 Janvier) et deux hôpitaux (Kansele et de la Muya) par le Fonds de Promotion de l’Industrie ; enfin Dénoncer l’inaction et l’indifférence totale de votre gouvernement face à l’insécurité qui bat record dans la ville de Mbujimayi.

Depuis le lancement du projet de construction et réhabilitation des avenues CASOP et TSHIATSHIATSHIA dans la commune de Dibindi, le constat est à ce jour amère malgré que vous vous êtes vantés d’avoir réalisé dans vos 100 premiers jours plus de 20 Millions de dollars mais vous êtes incapable de nous réaliser même un km de route durant le temps que vous êtes à la tête de la Province.

A ceci s’ajoute le lancement du projet Tshilejilu pour lequel le gouvernorat de province joue un grand rôle de suivi. Ce projet qui revêt un grand espoir pour la ville de Mbujimayi en la dotant de 25Km des routes asphaltées se transforme aujourd’hui en moyen de création des érosions. C’est le cas du canal qui quitte l’aéroport vers la cité Miba.

En plus l’évolution très lente de ces travaux fait perdre l’espoir et la confiance dans la réalisation totale de ce projet. Nous nous demandons si ledit projet a été boutiqué dans certaines officines à la présidence de la République pour créer une confiance aveugle dans la population kasaïenne sans tenir compte des réalités du terrain ? plus d’un Kasaien éveillé et épris du sens de patriotisme se demanderait si les concepteurs de ce fameux projet n’ont-ils pas des intérêts égoïstes ?

En outre, la province longtemps oubliée par les régimes passés a bénéficié d’un financement social à hauteur de 14 Millions de dollars juste pour la construction et réhabilitation de 4 bâtisses. Malheureusement nous n’avons jamais cessé de dénoncer la surfacturation de ce projet qui s’avérait social. A titre illustratif, la construction de l’Institut Kalenda Mudishi bien qu’en étage, est exécuté à hauteur 3,2 Millions de dollars mais les journaliers ne touchent que moins de 4 $ par jour et l’école du 04 Janvier la réhabilitation coute 1,8 Millions $ et une implication totale des conseillers à la présidence de la République.

Plus grave encore, les élèves de l’institut Mudishi évoluent dans deux sites différents et distants d’environs trois kilomètres. Ainsi, l’enseignant qui doit avoir une période de cours sur un site et la période suivante sur l’autre site, se voit dans l’obligation de payer 1000FC par jour (aller-retour) pour rencontrer ses élèves. Le calcul fait donne 26000FC que le pauvre enseignant doit défalquer sur son modique salaire pour servir la nation.

Au jour le jour, la ville de Mbujimayi est plongée dans une insécurité qui ne dit pas son nom sous l’indifférence totale de votre gouvernement, les vies humaines sont arrachées par les bandits à mains armées, les biens volés, la population s’inquiète et ne sait à quel saint se vouer.

Ainsi nous vous recommandons :

  • Des explications sur les 14 Millions $ pour la construction de ces 4 bâtisses ;

  • La Reprise et l’achèvement sans délai des travaux publics sur les avenues CASOP, TSHIATSHIATSHIA pour le projet initier par la province ;

  • De mettre à la disposition des enseignants de l’école concernée un moyen de transport pour leur mobilité ;

  • L’avancement rapide des travaux du projet Tshilejelu en général et le canal de la MIBA particulier en respectant les normes ;

  • Exigeons l’audit de l’IGF pour déterminer les responsabilités et rôles de certains conseillers à la présidence qui se substituent en exécutant des projets en lieu et place du gouvernement et des entreprises ;

  • Exigeons que les travailleurs qui sont dans les chantiers soient rémunérés conformément au contrat qui relie les prestataires au Gouvernement ;

  • Le suivi des et la redevabilité de votre part ;

  • Le renforcement de la logistique de la PNC afin de bien mener leurs missions régaliennes celles de protéger les personnes et leurs biens ;

Nous demandons à la population de sortir du fanatisme aveugle et d’être de plus en plus vigilante et de collaborer avec la police pour mettre hors d’état les malfrats.

Fait à Mbujimayi, le 03/11/2021

Pour la LUCHA/MBM

Cellule de communication


Youtube


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /nfs/c06/h07/mnt/155100/domains/luchacongo.org/html/wp-content/themes/lucha relook final/include-autre-menu.php on line 31

Retrouver la LUCHA sur

Contactez-nous

Nous organisons & mobilisons les Congolais(es) à la base pour défendre nos droits & notre dignité, dans la non-violence.


Nous (re)joindre :

  • 📞Wtsp +243 974233390

  • Mail : lucha.rdc@gmail.com

  • Mail : info@luchacongo.com

  • www.facebook.com/lucha.rdcongo

  • Twitter : @luchaRDC

    Copyright (c) 2017 lucha All Rights Reserved.