La violence des étudiants est une expression de leurs frustrations

Mise en ligne le 23 mars, 16 à 15:02


L’incendie de bâtiments au Campus du Lac dans un nouvel affrontement entre étudiants de l’UNIGOM (Université de Goma) et ceux de l’ISTA (Institut Supérieur des Techniques Appliquées) est l’expression brutale des frustrations des étudiants. Ils sont tantôt instrumentalisées, tantôt incomprises par les autorités académiques et politiques. Face à la répression systématique de toute action non-violente, ou à l’indifference et au silence des ceux qui sont sensés être les responsables, les jeunes se tournent vers la violence pour s’exprimer !kinyumba

On ne compte plus les affrontements, souvent sans vraie raison, entre les étudiants de ceux deux institutions universitaires publiques, l’Université de Goma et l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées. Ces tensions récurrentes ont déjà causé des blessés, des emprisonnements, des exclusions, des destructions d’un bâtiment qui est pourtant un bien public d’intérêt général, et maintenant ils ont carrément mis le feu ! N’eût été l’intervention (brutale, comme presque toujours) de la Police, tout le bâtiment principal serait parti en cendres. Si l’on y prend pas garde, il y aura bientôt des morts, et nous n’aurons que nos yeux pour pleurer…

Plusieurs étudiants de l’UNIGOM et de l’ISTA sont militants de la LUCHA. Mais quand il y a déchaînement de la violence, souvent c’est incontrôlable. La LUCHA va réfléchir sur la possibilité de nous impliquer pour comprendre les raisons derrière ces affrontements récurrents, et proposer des solutions idoines aussi bien aux étudiants, aux autorités académiques qu’aux autorités urbaines et provinciales. Pourvu que l’on nous laisse faire…

L’irresponsabilité des autorités est pour beaucoup dans tout ceci. Nous espérons qu’elles finiront par comprendre l’importance de promouvoir les moyens d’expression non-violents de la part des jeunes, comme ce que la LUCHA fait, si elles veulent éviter que la violence soit la seule façon pour les étudiants (et les jeunes en général) d’exprimer leurs frustrations, de faire entendre leurs revendications, et de défendre leurs droits légitimes. Le gouverneur Julien Paluku devrait comprendre que la LUCHA est une solution à encourager pour les jeunes, non pas un problème ni un ennemi à combattre.

En attendant, nous lançons un vibrant appel aux camarades étudiants de Goma de cesser avec de tels actes qui les déshonorent et qui détruisent le patrimoine commun. Ce n’est pas de cette façon que nous allons changer ce pays. Ce n’est pas de cette façon que nous les jeunes Congolais serons différents de la classe politique irresponsable qui nous dirige aujourd’hui ! Suivez l’exemple des Luchéens : exprimez-vous sans violence, car la violence est l’arme des faibles. Ca vaut mieux pour tout le monde !


Youtube


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /nfs/c06/h07/mnt/155100/domains/luchacongo.org/html/wp-content/themes/lucha relook final/include-autre-menu.php on line 31

Retrouver la LUCHA sur

Contactez-nous

Nous organisons & mobilisons les Congolais(es) à la base pour défendre nos droits & notre dignité, dans la non-violence.


Nous (re)joindre :

  • 📞Wtsp +243 974233390

  • Mail : lucha.rdc@gmail.com

  • Mail : info@luchacongo.com

  • www.facebook.com/lucha.rdcongo

  • Twitter : @luchaRDC

    Copyright (c) 2017 lucha All Rights Reserved.