LA LUCHA ET D’AUTRES CITOYENS CONGOLAIS MERITENT D’ETRE ENCOURAGÉS

Mise en ligne le 6 janvier, 20 à 01:52


ILS ONT MONTRÉS L’EXEMPLE !

Pour cette nouvelle année 2020, Je partage d’abord mes vouex les meilleurs à tous les militants du mouvement citoyen la LUCHA, qui ne cessent par leur courage et actions de donner au peuple congolais un message d’espoir à ce moment difficile que le pays traverse.

Aujourd’hui ça fait 7 ans et quelques mois que je lutte à côté de ce jeunes courageux du mouvement citoyen la LUCHA, par leur courage j’ai apris plusieurs choses.

A travers ces jeunes de la Lucha nous avons vu, à côté d’un système cruel qui ruine le Congo depuis l’époque d’un certain roi de la Belgique (que je ne veux pas cité son nom), encore des jeunes qui luttent pour le changement du système caractérisé par plusieurs maux et non lutter contre les pesonnes qui composent ce système.

Tout en luttant dans le mouvement citoyen la LUCHA, j’étais aussi à côté des certaines organisations des jeunes.

J’ai compri qu’il y a une longue différence entre la LUCHA et les différentes d’autres organisations, que j’ai connu, dans leur façon de faire.

Pour la LUCHA changer quelque chose et espérer gagner, il ne faut pas du tout une association avec quelques membres reconnus par tel ou telle autre document et plein de formalités, il ne faut pas non plus un parti politique partisan et temporel, Il faut des citoyens conscients de leur pouvoir de faire, de faire faire et faire refuser de faire et qui soient à mesure de fédérer toutes leurs énergies.

Depuis 2012, j’ai connu ces jeunes qui acceptent de donner tout ce qu’ils ont, les matériels, l’argent, le temps et même leur dignité pour la réussite d’une action.

J’ai vu quelqu’un qui se bat pour une personne qui n’a jamais rencontré et en arriver de payer un prix, jusqu’en prison, tout simplement parce qu’il ont développés un slogan, celui de voir un Congo nouveau où reigne la justice sociale.

J’ai vu et je peux témoigner qu’il y a encore des jeunes dans ce pays qui incarnent certaines valeurs et qui croient qu’à travers eux le Congo peut changer.

J’ai vu des jeunes qui étaient violents et qui jurés par la création d’un groupe armé pour chasser Kabila au pouvoir, acceptaient d’entrer dans un combat non violent.

J’ai vu des jeunes congolais qui croient qu’ont peut se faire confiance en assument les décisions et les actes posés par les autres militants.

Juste avant la fête de nouvelle an 2020, je profite d’écrire ce message pour ces citoyens qui croient à l’événement d’un Congo Nouveau. C’est aussi pour moi de les encourager et de manifester de nouveau ma volonté de rester avec eux dans ce combat noble pour le changement.

Chers compatriotes, La fête de nouvelle année est un moment de joie, de retrouvaille et de dire encore merci à Dieu pour tout ce qu’il a fait pour nous tout au long de l’année 2019, malgré les difficultés à relever bien-sûr.

Depuis la proclamation des résultats des élections présidentielle, le pays traverse des grandes difficultés, où les dirigeants ne savent pas différencier les souhaits et les actions concrètes.

Je me réjoui pour ceux qui vont partager avec leurs amis, Mais mes pensées vont aussi vers le peuple de Béni qui ne vont pas passer cette fête dans la quiétude suite aux violents chocs émotionnels qui ont peut-être provoqués chez eux un ébranlement durable, les enfants orphelins qui ont perdu leurs parents dans des conflits des guerres en particulier et en général tout le peuple congolais dont la souffrance et la solitude se fait plus sentir ce jour de fête.

Et je remercie tous ceux qui donnent leur temps et leurs coeurs pour soutenir les faibles en les encourageants.

Chers compatriotes, nous vivons une époque charnière de remise en question de notre modèle sociale, politique et économique dans un pays où il y a beaucoups des défis, une époque où beaucoup on perdu leur repère et qui exige de nous donc une implication plus importante. Ce n’est plus l’heure de désistement, les défits aux quels nous sommes confrontés pour notre société, notre pays et le monde en général nous les connaissons tous, n’est ce pas?, nous en déclarons même une urgence, dans une très grande mesure, nous en connaissons aussi les solutions, alors comment les traduire en actions concrètes ?. Toute est une question d’attitude et d’un choix.

Pour changer les choses, il faut d’abord être convencu et agir en conséquence. Nous sommes responsable de nos actes et de la situation actuelle de notre société. Soyons d’avantage conscients que notre comportement individuel compte beaucoup pour changer notre société partout où nous nous retrouvons.

Ne cédons pas au éphemerisme, privilégions le long-terme, en nous investissant dans des solutions dont nous ne voulons pas les résultats pour nous même mais bénéficiera aux générations futures. Nous ne pouvons pas resté indifférent à l’injustice sociale, à la pauvreté, à l’exclusion, à la violence, trop présentent autour de nous, cachés au sein de notre société, *sournoises dans l’abus de l’alcool et des drogues* en particulier chez les jeunes étudiants, trompeuses dans la médisance et les soupçons, qui est nettement et complètement dans les langages qui jugent et les gestes qui détruits.

Soyons conscients de notre force collective, c’est l’equipe de ceux qui ne se résignent pas, c’est aussi la force tranquille, l’action discrète de tant de nos concitoyens qui s’engagent pour une société ou le respect de la dignité humaine, En fin pour canaliser les énergies et la créativité, il nous faut un état d’esprit constructif qui permet de rassembler autour d’un projet commun, celui de voir un *CONGO NOUVEAU*, où règne la justice sociale et la dignité humaine.

Pour y arriver, il est capitale qu’aujourd’hui et metenant de renforcer le plus rapidement possible ce nouveau dynamisme des citoyens conscients, en rejoignant ce mouvement des citoyens qui acceptent de se donner pour les autres ou d’initier une autre chose qui renforce ou encourage ces citoyens qui ont montrés l’exemple du changement, et par là, on sera entrain de construire un pouvoir citoyen qui reste la seule solution pour le changement du Congo. C’est sur ça que je compte, peut être vous aussi.

Compatriotes, malgré le floue ou l’imperfection qui peut caractériser ce message, je suis sur que tu crois au changement de notre pays et que nous aurions un jour un avenir meilleur si nous ses citoyens nous acceptons de nous engager dans le combat du changement.

Dans plusieurs cadre, au-moins une fois nous avons déjà pris des différentes décisions où nous nous sommes engagé à faire quelque chose, pour nous même, pour nos ville et pour le pays, il est temps d’aller fouiner et les énumérer et en fin faire quelque chose dans ce sens.

Il y a plusieurs jeunes de notre génération qui ont le désir de changer les choses et qui expriment leur foi dans l’avenir mais il n’ont pas quelqu’un qui les boostent.

Nous pouvons être parmi ces personnes lucide et prête à s’engager avec les autres dans cette optique de voir les choses changés. je crois à l’énorme potentiels de notre pays, en autre capacité collective et avec l’aide de notre seigneur à relever les défis à la condition d’unir nos forces et de rechercher l’unité dans la diversité, dans le respect de sensibilité de chacun, nos forces et faiblesses.

En bref, Prenons cette année 2020 comme une opportunité pour nous de faire quelque chose pour notre société.

Je vous souhaite une heureuse nouvelle année.

Bonne journée au peuple Congolais!!!

Par John ANIBAL.

Militant de la LUCHA depuis la ville de goma.


Archives


A lire aussi :

Retrouver la LUCHA sur

Contactez-nous

Nous organisons & mobilisons les Congolais(es) à la base pour défendre nos droits & notre dignité, dans la non-violence.


Nous (re)joindre :

  • 📞Wtsp +243 974233390

  • Mail : lucha.rdc@gmail.com

  • Mail : info@luchacongo.com

  • www.facebook.com/lucha.rdcongo

  • Twitter : @luchaRDC

Copyright (c) 2017 lucha All Rights Reserved.