Eruption du volcan Nyiragongo: Nécessité d’une action urgente du gouvernement

Mise en ligne le 29 mai, 21 à 23:59


Depuis le samedi 22 Mai 2021, le territoire de Nyiragongo et la ville de Goma au Nord Kivu sont secoués par l’éruption volcanique du Nyiragongo et des tremblements de terre intenses. Environ 35 personnes sont mortes à la suite de cette catastrophe naturelle, de milliers de maisons et infrastructures ont été détruites ainsi qu’une dizaine des quartiers entiers demeurent sous menace d’une éruption à terre ou sous le lac. Nombreux habitants du territoire de Nyiragongo et de la ville de Goma ont ainsi été obligé de se déplacer dans différentes directions (Masisi, Rutshuru, Bukavu et Rwanda). Nous exprimons notre compassion à l’égard des populations affectées par l’éruption volcanique et leur témoignons tout notre soutien en ces moments difficiles. Nous nous mobilisons autant que nous le pouvons à Goma, Sake, Rutshuru et Butembo pour réunifier les familles séparées, apporter une assistance alimentaire aux déplacés et accueillir dans nos familles ceux qui n’ont pas où dormir.

Le jeudi 27 mai 2021, le gouverneur militaire du Nord-Kivu, soutenu par la délégation de 7 ministres nationaux venus de Kinshasa pour aider à gérer la catastrophe ont demandé à la population d’évacuer une dizaine des quartiers de Goma et ont promis rendre disponible des véhicules de transport pour les accompagner vers Sake et les apporter un soutien humanitaire.

En revanche, La LUCHA déplore la gestion chaotique et irresponsable par les autorités Congolaises de cette catastrophe naturelle et de la crise humanitaire qu’elle a entraînée. Lors de l’évacuation, aucun véhicule n’a été rendu disponible pour déplacer la population, dans le lieu de destination, aucun site n’a été aménagé dans le lieu de destination, aucune nourriture distribuée et aucun abrit rendu disponible. De plus, le surpeuplement des zones crée une forte pénurie d’eau et une flambée de prix de denrées des premières nécessités. Il y a donc une souffrance intense que la population endure aux yeux des autorités qui sont sensées prendre en charge cette situation de façon intégrale et d’anticiper les effets futures.

Il faut ajouter que, l’Observatoire Volcanologique de Goma, qui est censé suivre de très prêt l’activité éruptive des volcans Nyiragongo et de Nyamulagira, n’a ni alerter la population sur l’éventualité d’une éruption volcanique le 22 Mai 2021 moins encore communiquer un plan de contingence à la hauteur du danger. Lorsque tout ceci sera fini, les responsabilités doivent être établies pour ce manquement grave.

Le gouvernement Central a certes dépêché une forte délégation ministérielle à Goma en date du 23 Mai 2021 pour évaluer les besoins Humanitaires et fournir une assistance d’urgence aux sinistrés. Après un séjour de 4 jours, la délégation est malheureusement rentrée à Kinshasa le 27 Mai 2021, laissant derrière elle de milliers des sans abris et déplacés internes sans site d’hébergement, sans nourriture, sans accès à l’eau ni aux soins de santé. Si rien n’est fait au plus vite, les épidémies, la famine et les intempéries feront sans doute plus de victimes que l’éruption volcanique elle même.

Au vu de la situation humanitaire désastreuse sur terrain et du déficit d’information officielle sur l’activité éruptive et sismique, la LUCHA appelle les autorités Congolaises à agir de manière urgente et coordonnée sur les actions qu’après:

  1. Aménager de toute urgence des sites d’hébergement des déplacés à Sake,Minova, Kibumba, Rutshuru et Bukavu en vue de recevoir les nombreux déplacés dans ces zones,

  1. Fournir une assistance alimentaire, assurer l’accès gratuit à l’eau et aux soins aux déplacés et sans abris habitant dans les sites d’hébergement ou dans les familles d’accueil aussi bien à Goma qu’à Sake, Rutshuru et Bukavu.

  1. Mettre à la disposition des déplacés et sans abris des moyens de transport pour leur déplacement vers les sites d’hébergement ou vers Goma lorsque les conditions auront permis un retour,

  1. Mettre en place un canal de communication permanent, accessible et interactif sur l’activité éruptive et sismique.

Si ces actions ne sont pas réalisées dans l’urgence et de manière efficace, les zones concernées pourraient entrer en épidémie de cholera avec des pertes en vies humaines.

Fait à Goma, le 28 Mai 2021.

Pour la LUCHA

La cellule de communication


Youtube


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /nfs/c06/h07/mnt/155100/domains/luchacongo.org/html/wp-content/themes/lucha relook final/include-autre-menu.php on line 31

Retrouver la LUCHA sur

Contactez-nous

Nous organisons & mobilisons les Congolais(es) à la base pour défendre nos droits & notre dignité, dans la non-violence.


Nous (re)joindre :

  • 📞Wtsp +243 974233390

  • Mail : lucha.rdc@gmail.com

  • Mail : info@luchacongo.com

  • www.facebook.com/lucha.rdcongo

  • Twitter : @luchaRDC

    Copyright (c) 2017 lucha All Rights Reserved.