Entre artisans et fossoyeurs, le choix est clair.

Mise en ligne le 22 octobre, 20 à 10:49


COMMUNIQUE DE PRESSE N° LUCHA-S.KALEHE/006/2020.

Entre artisans et fossoyeurs, le choix est clair.

Kalehe : une gouvernance au pâque.

A part les détournements de biens publics, la chasse aux défenseurs des droits humains (DDH), spoliation des domaines publics de l’Etat; les contestations violentes sont à la une.

1. Le 07/04/2020, nous avons dénoncé la gestion calamiteuse, favoritisme, clientélisme entretenus par le chef de la localité de Bushushu, groupement de Mbinga-Sud. Le 17/08/2020, une couche de la population, sur appel de la société civile, saisissait par une pétition les autorités politico-administratives, coutumières que judiciaires sur la même malheureuse gestion de Bushushu et dénoncer la prétendue participation du chef de localité dans la mort de monsieur Alexandre Chiringa et acteur de la société civile Antenne de Bushushu. Comme l’incompétence a atteint son niveau dans les chefs des dirigeants du territoire en général et de la chefferie en particulier, aucune réponse n’était réservée dans le délai indiqué dans les différentes correspondances reçues des contestataires, par la suite, les pétitionnaires vont malheureusement organiser des actions violentes, barricadant la route nationale N°2 pendant plus de cinq jours, reliant Bukavu-Goma, privant ainsi aux usagés leurs libertés de circulation alors que garantie par les lois de la République. Nous avons condamné cette attitude d’organiser des actions de revendications.

Pour stabiliser et/ou répondre aux besoins des manifestants, les autorités ont en fin, volontairement, réquisitionné les militaires FARDC et éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) qui, vont arrêter certaines personnes ciblées et ouvrir la route. Au lieu de s’attaquer aux causes, nos autorités ont alors choisi dattaquer les conséquences causées par leur incompétence. Dans la même localité, dans la souslocalité de Rambira, un conflit foncier entre trois familles y était signalé, en septembre dernier, et aurait causé des pillages, des arrestations, des déplacements massifs de la population et incendies des maisons; nos autorités sont restées spectatrices.

2. En date du 05/05/2020, groupement de Mbinga-Sud, localité de Kasheke, monsieur Zabona, motard de son état sera lynché, puis brûlé vif par la population en colère suite à la mort tragique de MULUME KATOTO et cela en présence des autorités sans la moindre assistance. Alors que les antécédents de cette situation sont encore dans les esprits des amis et membres de famille de Zabona, plus tard, en date du 15/10/2020 dans la soirée, Monsieur SAFARI CIRENGE, sera lâchement abattu par un homme armé, en suite, un policier de la place sera soupçonné, sa maison incendiée et certaines de ses voisins. Dans la matinée du 16/10/2020, la population en colère portant le corps de la victime, va caillasser les portes de la prison centrale de Kalehe en présence des autorités locales causant ainsi l’évasion de 36 prisonniers. Le corps sera abandonné par les manifestants devant la porte du bureau de l’Administrateur du territoire.

Loin de ça, le groupement Mbinga-Nord est dirigé par un intérimaire monarque.

Vu toutes ces situations et inertie des autorités administratives, coutumières et judiciaires, dans l’objectif de pallier à cette mégestion, nous pensons que :

1. Chaque autorité doit exercer ses attributions régaliennes;

2. Mener des enquêtes pour arrêter tous les évadés de la prison centrale de Kalehe qui causeraient l’insécurité de plus;

3. Les protestataires devraient user d’autres voies et moyens de revendications qui sont garantis par les lois de la République et autres instruments juridiques;

4. Que les jeunes ne cèdent pas aux manipulations politiciennes; nous encourageons toute personne indignée de la mauvaise gestion de nos différentes entités à dénoncer cela avec courage sans relâche et pacifiquement pour arriver au changement que nous voulons vivre;

5. Les ONGs qui interviennent dans les résolutions de conflit, cohabitation pacifique et protection des droits humains (DDH et journalistes) de multiplier les séances de renforcement des capacités des nos dirigeants et acteurs de la société civile qui pensent et veulent imposer leurs pouvoirs par la violence ou par la force;

6. Nous invitons les uns et les autres à la retenue.

En fin, si les autorités se sentent incapable, elles seront réputés démissionnaires et par là, le peuple se prendra en charge.

« L’obscurité ne peut chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne peut chasser la haine ; seul l’amour le peut » dixit Martin Luther King.

#KaleheMeriteMieux

#BalayerLesMédiocres

Ainsi fait à Kalehe, le 21/10/2020.


Youtube


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /nfs/c06/h07/mnt/155100/domains/luchacongo.org/html/wp-content/themes/lucha relook final/include-autre-menu.php on line 31

Retrouver la LUCHA sur

Contactez-nous

Nous organisons & mobilisons les Congolais(es) à la base pour défendre nos droits & notre dignité, dans la non-violence.


Nous (re)joindre :

  • 📞Wtsp +243 974233390

  • Mail : lucha.rdc@gmail.com

  • Mail : info@luchacongo.com

  • www.facebook.com/lucha.rdcongo

  • Twitter : @luchaRDC

    Copyright (c) 2017 lucha All Rights Reserved.