COMMUNIQUÉ LUCHA N°20/12/2020

Mise en ligne le 23 décembre, 20 à 10:27


Dans sa lettre du 30 Novembre 2020 adressée au Conseil de Securité de l’ONU lors de sa réunion d’évaluation de l’action de la MONUSCO en RDC, la Lucha avait formulé une série des recommandations entre autre le démantèlement de la MONUSCO dans son format actuel au profit d’une force régionale ayant des moyens conséquents et un mandat contraignant de douze mois pour assurer la protection des civils et la neutralisation des groupes armés négatifs.

Malgré les limites considérables constatées dans l’action de la MONUSCO au sein des zones de conflits à l’Est de notre pays où les forces onusiennes sont installées en « observateurs de la terreur », nous avons été consternés d’apprendre la prorogation du mandat de la MONUSCO dans sa configuration actuelle. Par ce fait et en faisant fi des recommandations portées largement par les populations affectées par les conflits en RDC, le conseil de sécurité des nations unies dénote une gestion anti-démocratique des opérations de maintien de la paix qui ne peut que révolter les populations que l’ONU prétend sécuriser.

Par ailleurs, la LUCHA tient à informer l’opinion publique de la forte campagne de répression menée contre ses actions et ses militants à Beni. En effet, notre marche du Samedi 19 Décembre 2020 appelant au départ de la MONUSCO a été brutalement réprimée à coup des balles, matraques et bombes lacrymogènes par la police qui a blessé douze militants et arrêtés huit autres. Alors que nous n’avions aucun effet militaire et posé aucun acte de violence, nos huit camarades sont accusés de rébellion et comparaissent depuis ce lundi 21 Décembre 2020 devant un tribunal militaire incompétent de les juger. Ce mardi 22 Décembre 2020 ils ont été transférés à la prison centrale de KANGBAYI et y restent dans des conditions inhumaines.

La LUCHA tient de ce fait à :

  • Dénoncer les actes de torture, d’obstruction de l’exercice des libertés constitutionnellement garanties, l’arrestation arbitraire et la détention illégale de ses huit militants à Beni depuis le 19 Décembre 2020.

  • La réattribution du dossier judiciaire de nos huit camarades à une juridiction civile, conformément aux règles d’administration de la justice dans notre pays.

Nous continuons à exiger de la part du conseil de sécurité des nations unies une gestion plus démocratique des missions de maintien de la paix ainsi que la prise en compte des opinions des populations affectées par les conflits. L’apport des nations unies à la sécurisation de notre pays doit se faire dans un cadre plus efficace qui tienne en compte des leçons tirées des échecs de la MONUSCO (et avant elle de la MONUC) ces deux dernières décennies.

Fait à Beni, le 23 Décembre 2020

Pour la LUCHA

La cellule de communication


Youtube


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /nfs/c06/h07/mnt/155100/domains/luchacongo.org/html/wp-content/themes/lucha relook final/include-autre-menu.php on line 31

Retrouver la LUCHA sur

Contactez-nous

Nous organisons & mobilisons les Congolais(es) à la base pour défendre nos droits & notre dignité, dans la non-violence.


Nous (re)joindre :

  • 📞Wtsp +243 974233390

  • Mail : lucha.rdc@gmail.com

  • Mail : info@luchacongo.com

  • www.facebook.com/lucha.rdcongo

  • Twitter : @luchaRDC

    Copyright (c) 2017 lucha All Rights Reserved.