COLLECTER ET TRAITER LES EAUX USEES ET LES DECHETS MENAGERS DANS LES VILLES CONGOLAISES.

Mise en ligne le 10 avril, 20 à 17:21


Les autorités urbaines en RDC doivent interroger leurs esprits imaginatifs, innovatifs et inventifs pour une transformation et l’aménagement de l’espace urbain. Ces actes doivent être un salut pour assainir les villes congolaises par un meilleur traitement des déchets en remplaçant la politique (gestion) actuelle qui se limiterait au ramassage sans traitement par une logique d’économie circulaire à savoir :

  • Les communes doivent former les ménages Congolais au tri sélectif des ordures avant de les jeter. Cela permettra de séparer les articles biodégradables, des produits non-biodégradables (verre, plastique, aluminium, acier, papier) ;

  • Mettre en place dans nos communes des petites unités de tris des produits non-biodégradables et leur classement selon leurs destinations aux unités de recyclages ;

  • Les déchets biodégradables pourront être traités dans une unité de compostage pour produire les engrais biologiques, les biogaz et l’électricité ;

  • Le financement pourra être assuré par la récupération de l’argent payé par an pour le ramassage des ordures urbaines.

  • Les déchets industriels solides feront l’objet d’une réglementation renforcée basée sur l’obligation des acteurs industriels et acteurs hospitaliers pour une collecte et un traitement spécialisé (tri, recyclage en vue de la valorisation matière, ou incinération en vue d’une valorisation énergétique). ;

  • La collecte et le traitement des déchets industriels liquides feront l’objet d’un contrôle renforcé afin de prévenir que des substances nuisibles à la santé humaine, à la faune et à la flore ne soient répandues dans l’environnement.

Les autorités doivent en place dans les principales villes un réseau d’égouttage pour la collecte de toutes les eaux usées. Celles-ci seront traitées dans des bassins d’épuration avant leur rejet dans les cours d’eau. Pour cela, on doit arriver à doter chaque grande ville de stations d’épuration modernes dont les boues résultant du traitement des eaux seront valorisées soit comme composte pour les agriculteurs, soit comme combustibles pour les ménages et les entreprises. Dans les campagnes, l’utilisation de mini-stations d’épuration des eaux sera obligatoire là où l’habitat dispersé ne permet pas la collecte des eaux via un réseau d’égouttage. Les communes ayant une densité de population suffisantes devront mettre en place un réseau d’égouttage et de petites stations d’épuration pour la collecte et le traitement des eaux usées. Ce qui introduit le principe du pollueur-payeur pour la propreté et la collecte des déchets dans nos villes. Tous les produits de consommation courante livrés dans des emballages non-dégradables seront soumis à une taxe de recyclage. Une partie de cette taxe sera reversée au consommateur si celui-ci rapporte l’emballage non-dégradable dans un point de collecte approprié.

Par Emmanuel Ndimwiza Murhonyi


Youtube


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /nfs/c06/h07/mnt/155100/domains/luchacongo.org/html/wp-content/themes/lucha relook final/include-autre-menu.php on line 31

Retrouver la LUCHA sur

Contactez-nous

Nous organisons & mobilisons les Congolais(es) à la base pour défendre nos droits & notre dignité, dans la non-violence.


Nous (re)joindre :

  • 📞Wtsp +243 974233390

  • Mail : lucha.rdc@gmail.com

  • Mail : info@luchacongo.com

  • www.facebook.com/lucha.rdcongo

  • Twitter : @luchaRDC

Copyright (c) 2017 lucha All Rights Reserved.