LUCHA

Actualités


Hommage au Dr Oscar Mastaki, enseignant à l’ULPGL


Publié le : 6 octobre, 2015 à 00:32 | |


Hommage au Dr Oscar Mastaki, enseignant à l’ULPGL, N-ième victime de l’insécurité organisée par les autorités à Goma.

Monsieur Oscar Mastaki (42 ans), enseignant à l’Université Libre des Pays des Grands-Lacs (ULPGL) a été porté en terre ce mardi 6 octobre 2015 au début de l’après-midi. Il a été tué par balle la soirée de dimanche 4 octobre par des « hommes armés non autrement identifiés », alors qu‘il partageait un verre avec des amis dans un bistrot au quartier Katoy.

Des cas de meurtres, assassinats, vols, braquages, enlèvements, incendies criminels, … sont malheureusement très courants dans la ville de Goma, prétendument « ville touristique » et « vitrine du Nord-Kivu ». Le comble c’est que les autorités ne font pas grand chose pour remédier à ce problème, comme si toutes ces vies perdues ne valaient rien. Chaque jour, chaque nuit que Dieu fait, des morts sont par balle sont recensées. Souvent les éléments de l’armée ou de la police, actifs ou « démobilisés », sont auteurs de ces crimes. Souvent aussi, les autorités parlent « d’homme armés non autexpriment leurs opinions, critiquent l’action (ou l’inaction) ou la complicité des autorités, bref, exercent leur simple droit d’opinion et d’expression.

C’est dans ce contexte qu’un officier à la réputation sulfureuse, en la personne du Colonel Blaise Dimundi (PNC) vient d’être installé officiellement comme nouveau commandant de la Police pour la commune de Karisimbi. Cet officier a été chassé par la population de la ville de Butembo, toujours au Nord-Kivu, qui l’accusait de crimes de sang, de crimes économiques, de brutalité et d’autres actes graves contre la population. Ce genre de décisions ne peut être interprété que comme une défiance vis-à-vis de la population, et une volonté expresse de participer à son malheur.

Le gouverneur et les autres responsables de la province et de la ville sont avertis. Cette situation ne va pas durer indéfiniment. L’heure vient où la population va s’assumer.

Nous demandons déjà au Commissaire provincial de la PNC de relever immédiatement son Colonel Blaise Dimundu, dont la place est en prison et non dans la commune de Karisimbi. S’il l’aime tellement, il n’a qu’à en faire son garde personnel…

Les étudiants de l’ULPGL, parmi lesquels se trouvent plusieurs militants actifs de la LUCHA, organisent un sit-in au gouvernorat du Nord-Kivu le jeudi 8 octobre 2015, pour dénoncer l’insécurité à Goma et la léthargie des autorités pour y mettre fin. Nous appelons tous les habitants de Goma, spécialement toute la communauté estudiantine, à se mobiliser à leurs côtés afin de faire entendre notre exaspération.

Enfin, la LUCHA présente ses sincères condoléances à la famille et aux proches de M. Oscar Mastaki, à tous les camarades étudiants de l’ULPGL et toute la ville de Goma.

Le Congo va changer…avec sa jeunesse éveillée et déterminée !rement identifiés », comme si ce n’était pas leur responsabilité de s’assurer que seules les forces de l’ordre ont des armes et s’en servent pour protéger les citoyens, et non pour attenter à leur vie et leurs droits. Dans tous les cas, ces mêmes autorités (les appeler ainsi est déjà un abus de terme !) promettent des enquêtes, des poursuites, etc., qui aboutissent très rarement.

Face à cette situation, il n’est pas rare que la population se rende justice en tuant des voleurs et des tueurs chaque fois qu’elle arrive à les attraper. Malheureusement il arrive aussi que des innocents fassent les frais de cette « justice populaire ».

Pourtant l’ANR, l’armée, la police, la « Justice » sont en permanence à la chasse contre de paisibles citoyens qui


A lire aussi...




Restez connecté